LES RÉSEAUX DE FILS DE FER ET LES GRILLES DÉFENSIVES

Les grilles défensives
Après la crise de l’obus torpille, on installe des grilles défensives pour ralentir l’infanterie ennemie.
Elles sont conçues pour être inatteignables et pour résister le plus longtemps possible aux bombardements.
Il est courant de mettre en place ces grilles pour sécuriser l’entrée du fort, le dessus des casemates d’artillerie des fossés (caponnières ou coffres de contre-escarpe) ou pour remplacer le mur d’escarpe.
 
Le réseau de fils de fer
Après 1885, un réseau de fils de fer est mis en place autour des ouvrages pour ralentir les assauts de l’infanterie ennemie. 
Ce réseau est constitué de queues de cochon, de fils de fer et de barbelés. 
Son emplacement principal sera autour de tous les ouvrages de la frontière du nord-est et dans quelques forts des Alpes.